Actualités financières

RSS
Articles: 12

Les 24 heures 4L – Dans la gadoue…

C’est sous un temps incertain que s’est annoncée la cinquième édition des 24 heures 4L à Montauban de Bretagne les 30 septembre et 1er octobre dernier.

OPTIMIS PLACEMENTS a renouvelé son partenariat avec l’équipe des DISCJANTÉS.

 

J’arrive vers midi et je remarque que le parking est déjà bien gras, cela promet !  L’accessoire indispensable aurait été les bottes en caoutchouc et je me fais déjà remarquer avec mes running boueuses  ! Le temps n’est pas avec nous et la course s’annonce difficile.

L’épreuve commence à se développer car il y a 24 voitures cette année, c’est 40% de plus que l’année dernière !

Optimis Placements 24 heures 4L 01La stratégie de notre équipe est de partir doucement pour éviter les chocs, compte tenu de la piste très glissante. 11ème après une heure de course, nous remontons doucement mais sûrement , la piste devenant plus praticable.

Pour le moment, tout se passe bien  pour  la voiture N° 7  qui tourne à plein régime et n’a crevé qu’une seule fois quand survient une  bruine bretonne qui s’installe à partir de 18h,

Les arrêts au stand sont plus fréquents que les années précédentes étant donné la difficulté de la piste et le bolide plus difficile à maitriser. Les relais se font toutes les heures  plutôt que sur les 90 mn habituelles.

Les meilleurs tours se font 10 secondes moins vite que l’année dernière, compensés par des arrêts efficaces de 4 à 5 minutes maximum pour changer de pilote, et faire le plein.

A la tombée de la nuit, nous remontons à la cinquième place et la pluie a cessé,

Avant minuit nous atteignons le podium, et les arrêts sont préventifs et sans bobos. C’est vrai que cette année, la voiture a été bien préparée et cela se ressent, bravo à tout le staff technique !

Optimis Placements 24 heures 4L 04Les intempéries reviennent de plus belle, après minuit et un arrêt préventif plus long est fait pour pouvoir tenir  toute la nuit.

Malheureusement, de retour sur la piste, la pluie redouble et beaucoup de voitures s’embourbent et de nombreux chocs entrainent les dépanneuses trop régulièrement,  c’est l’arrêt provisoire de la course à 1h30 et jusqu’au lever du jour.

Le dimanche vers 10h, une tentative de reprise est faite mais le constat est là, les 4L peinent à rouler et la fin de la course est annoncée. La remise des prix est avancée à 11H malgré tout dans la bonne humeur générale.

 

Optimis Placements 24 heures 4LNous finissons quatrième, au pied du podium comme il y a 3 ans. Sans ce dernier arrêt plus  tactique que nécessaire, le podium était à notre portée… Un brin déçu mais fier d’avoir terminé 4ème sur 24 participants cette année.

 

Optimis Placements 24 heures 4L 03

 

Félicitations à nos pilotes Fabien, Kevin, Julien et Jean-Patrick qui s’en sont très bien sortis, le staff technique et toute l’intendance qui a œuvré derrière le stand efficacement, durant tout ce week-end.

 

OPTIMIS PLACEMENTS renouvellera son engagement l’année prochaine avec une voiture déjà bien préparée qui confirmera l’année prochaine son vrai potentiel  pendant 24 heures !

Comme pour  la gestion ou la création d’un patrimoine, il faut savoir s’adapter aux conditions de la route ou d’un marché, se donner les moyens pour appliquer une ligne de conduite pour l’avenir et persévérer pour atteindre ses objectifs.

 

Patrick JULIEN

Conseiller en investissements financiers NANTES et RENNES

Dirigeant d’OPTIMIS PLACEMENTS

 

24H 4L , ça va chauffer!

Gestion Patrimoine Nantes Optimis24 h 4L Montauban Optimis Placement gestion de patrimoine

Les 24 heures 4L – BREIZH 4L 2017 à Montauban de Bretagne (35) 30 Septembre -1er Octobre

Cette année encore, et pour la quatrième fois, OPTIMIS PLACEMENTS est partenaire de l’équipe des DISCJANTéS.

Après un podium, il y a deux ans, l’année dernière a été un peu plus compliquée avec beaucoup d’arrêts aux stands.

Comme pour la construction d’un patrimoine, c’est au fil du temps que le « bolide « s’adapte et s’améliore pour être plus performant;

La voiture refaite à neuf ou presque ! pour cette nouvelle édition, l’équipe et les pilotes sont prêts à prendre le départ ce samedi à 16h00 jusqu’au lendemain même heure  pour finir sur le podium si possible, mais la concurrence est de plus en plus rude et préparée.

Alors venez soutenir ce week-end tous les participants à Montauban de Bretagne , lieudit « la ville Thual »!

Un circuit de 882m  à parcourir plus de 1000 fois pour les meilleurs à vous donner le tournis; ambiance conviviale et champêtre assurée.

A bientôt pour les résultats après course!

Patrick JULIEN

 

 

Parents : les études de vos enfants

« BAC ou pas BAC, que faire avant ! »
Bac ou pas bac

A l’issue des résultats de vos enfants pour les épreuves du bac, vous vous posez peut-être la question suivante « Avons-nous anticipé suffisamment tôt le coût des études supérieures de nos enfants ?»

L’addition peut vite grimper si votre enfant souhaite faire une école de commerce, d’ingénieur ou des études à l’étranger :

On l’estime en moyenne (en province) à environ 15.000€ par an, par enfant.

 

Voici cinq étapes pour envisager sereinement cette étape cruciale dans l’avenir de votre descendance :

 

1/ Déterminer un budget prévisionnel des besoins à financer pendant leurs études

Il est important de réfléchir en amont et de savoir ce que vous allez financer. Projetez-vous dans l’avenir et essayez d’imaginer dans le détail ce que seront les études de vos enfants, ou au moins, les ressources financières que vous avez envie de leur mettre à disposition après le BAC pour construire leur vie professionnelle.

Vous pouvez établir un tableau en additionnant les dépenses que ces études occasionneront en précisant les différents postes à prendre en compte dans ce budget :

Etudes, loyer, assurance santé, véhicule, essence,  transports , nourriture, argent de poche …

 

2/ Faire un audit global de votre patrimoine et de votre situation financière existante

Un bilan va permettre d’avoir une vision globale de votre situation financière à un instant « t »  et vous permettra de déterminer vos vrais moyens d’épargne.

Définissez avant tout, votre réserve de précaution à ne pas toucher (en cas de coup dur, disponible à tout moment).

Une partie du solde existant peut alors être  consacré au futur de vos enfants selon 3 solutions possibles :

1 _ vous décidez de valoriser un capital existant que l’on destine à cet objectif,

2 _ vous n’avez pas encore de  capital à consacrer, vous préférez constituer une épargne mensuelle supplémentaire

3 _ idéalement,  vous pouvez choisir d’associer capital + épargne.

Tout dépend de vos moyens mais aussi des arbitrages de vos dépenses, ou comme orienter ou réduire des dépenses non indispensables vers une épargne constructive pour l’avenir ?

 

3/ Constater l’effort d’épargne nécessaire jusqu’à l’échéance

Prenons un cas concret :

Vous avez 2 enfants, l’un de 3 ans, l’autre de 10 ans

Estimons que  le coût moyen d’une année d’études supérieures est de 15 000€, il vous faudra donc 75 000€ chacun (pour cinq ans) pour payer les études de vos 2 enfants

Temps restant : 8 ans pour l’un ,15 ans pour l’autre pour atteindre leur majorité

En fonction de ces durées, combien vous faudra-t-il épargner mensuellement pour atteindre les 75 000€ (en fonction du taux de rendement annuel de l’épargne)?

Sur 15 ans :

  • 387€ par mois avec un taux de 1% par an
  • 330€ par mois avec un taux de 3% par an
  • 282€ par mois avec un taux de 5% par an

Sur 8 ans :

  • 750€ par mois avec un taux de 1% par an
  • 693€ par mois avec un taux de 3% par an
  • 641€ par mois avec un taux de 5% par an

Constat logique, plus vous commencez tôt moins l’effort d’épargne est conséquent, c’est ce que l’on appelle l’effet « boule de neige »

Il est donc nécessaire de prendre un peu de risque pour valoriser votre effort d’épargne et de le maîtriser dans le temps et d’utiliser d’autres astuces (investir dans des placements pouvant profiter de l’effet de levier de crédit pas cher) pour constituer un capital plus important ;

 

4/ Sélectionner des investissements adaptés à votre capacité financière et à votre tempérament d’investisseur

 Les banques classiques offrent une épargne traditionnelle  tels que livret A et livret jeunes plus tard (12 –25ans)

Mais cela ne sera pas suffisamment important ni rémunérateur.

Il faut des solutions complémentaires suffisamment souples pour en sortir sans trop de contraintes. 

Voici quelques pistes à étudier parmi les plus habituelles (du plus accessible au moins accessible selon vos moyens)

 

  • L’assurance-vie: Pour sa souplesse, une épargne régulière adaptable à la hausse comme à la baisse et facilement disponible à terme sous forme par exemple de rachat partiel programmé (chaque mois ou chaque trimestre, prélever tout ou une partie de la somme nécessaire pour financer un loyer récurrent tout en bénéficiant  d’une fiscalité réduite au bout de huit ans d’existence) ;

 

  • Les SCPI(dites « de rendement »): vous investissez dans des parts de sociétés dont le gérant exploite de l’immobilier de bureau, de commerce, de santé, qui permet de dégager chaque trimestre un revenu régulier sans souci de gestion entre 4 à 5% par an actuellement. Achat en cash ou à crédit (faire coïncider la fin de remboursement  du prêt avec l’âge de majorité), pour un débours de 150€ à 400€par mois en moyenne pendant la phase de crédit selon le capital emprunté et la durée, pour 100.000E investi en SCPI, vous pouvez envisager un équivalent de 400€ de revenu mensuel que vous destinerez à votre enfant pour ses études ;

 

  • L’immobilier (en direct): de même on peut évoquer l’achat d’un appartement locatif de 150K€ ,utilisez aussi l’effet de levier du crédit jusqu’à 18 ans, si vous pouvez déboursez plus de 500/mois (débours = différence entre crédit et loyer) mais attention au risque de non-paiement des loyers, de travaux plus lourds et charges diverses qui peuvent diminuent le loyer net de ce bien au final.

 

Là, le conseiller en gestion de patrimoine est l’interlocuteur idéal pour vous proposer des solutions diversifiées en toute indépendance, pour les adapter au mieux à votre situation.

 

 

5/ Trouver des sources de financement (en dehors des placements possibles)

Enfin, en complément de vos capacités personnelles, il peut être utile de faire le tour des différentes sources  extérieures de financement :

« Les prêts étudiants»,

« les bourses »,

« les jobs d’été »,

Dans le détail, un article  du REVENU précise ces différentes pistes :

http://www.lerevenu.com/finances-privees/gestion-du-patrimoine/quatre-pistes-pour-financer-les-etudes-de-vos-enfants

Seulement, la difficulté, c’est de connaître bien à l’avance, l’évolution de ces dispositifs le moment venu.

En conséquence, « on est jamais mieux servi que par soi-même »

 

En véritable co-pilote, je vous propose de vous aider à toutes les étapes de cette réflexion.

Par mon expérience diversifiée depuis  25 ans dans des domaines tour à tour liés au juridique, fiscal, financier et  à l’immobilier,

je vous guide dans les choix les plus judicieux et toujours adaptés à votre situation et à votre tempérament en  maîtrisant la prise de risque et le rendement.

L’objectif est que votre effort financier soit le moins lourd possible en anticipant.

Quels que soient vos moyens, plus vous vous y prendrez tôt, plus vous faciliterez l’avenir de vos enfants.

Et quoi qu’il arrive, si les études sont moins coûteuses que prévu, les sommes cumulées pourront toujours  être utilisées pour leur installation ou d’autres objectifs à venir;

 

Patrick JULIEN (CGPI)

Dirigeant d’OPTIMIS PLACEMENTS

Conseil en Investissements Financiers

Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant à NANTES et RENNES

Comment sécuriser ses placements tout en étant rentables ?

Un enjeu stratégique pour votre avenir

Face à la baisse des taux d’intérêts de ces dernières années,

Force est de constater, que les placements classiques bancaires sans risque ne rapportent plus rien ou presque (livret A, LDD(s), CEL, PEL…)

Et pourtant  chacun a des objectifs, des envies et des préoccupations pour son avenir, qui nécessitent de créer ou valoriser un capital pour en retirer des revenus complémentaires (retraite, dépendance, étude des enfants, transmission…)

Et la rentabilité  actuelle de ces  placements ne suffira sûrement pas pour satisfaire ses besoins futurs.

Il faut donc savoir dynamiser, du moins en partie.

Alors comment sécuriser cette prise de risque incontournable ?

 

Par la diversification

Dans la gestion globale d’un patrimoine,  quelque soit son montant actuel, la diversification des placements permet de répartir les risques,

elle permet de  profiter des avantages de telle ou telle solution qui compensent  les inconvénients d’une autre.

Oui, mais  comment maitriser les différentes solutions financières  ou immobilières face à la multitude de propositions plus ou moins alléchantes, fiscales, pseudo-garanties ?

De mon point de vue, vous devez respecter les trois étapes suivantes :

 

Première étape :

Sélectionnez les placements qui vous conviennent réellement en répondant à trois questions :

-Qu’avez-vous déjà mis en place ? (photographie de l’existant / audit patrimonial préalable indispensable)

-Jusqu’où êtes-vous prêt à aller ? (tempérament d’investisseur, combien êtes-vous prêt « à perdre provisoirement pour gagner plus ensuite »),

-Quel va en être l’objectif et quand devez-vous  le mettre en place ? (précisez la durée logique prévue pour utiliser votre investissement) ?

 

Deuxième étape :

Déterminez une stratégie, s’y tenir et définissez  sa durée !

-Faites une synthèse des priorités d’objectifs ou de préoccupations,

-Définissez une ligne de conduite sur  les différents sujets pour qu’ils soient compatibles dans une stratégie globale

-Recherchez des placements conciliables (alliant sécurité et rentabilité !)

C’est loin d’être souvent facile de se décider et de l’appliquer seul.

Pourquoi ne pas faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine à ce niveau-là pour vous aider à maitriser ce  cap ?

 

Troisième étape : Ayez la capacité à faire évoluer cette stratégie si nécessaire.

Les décisions d’investissement prises à un moment donné, doivent être adaptables selon l’évolution de votre situation personnelle, professionnelle et plus largement économique et fiscale.

Trouver des solutions suffisamment souples en cas de souci éventuel,

Un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant (CGPI) permet :

  • d’ouvrir les portes de solutions adaptées et évolutives grâce à une architecture ouverte dans tous les secteurs : immobilier locatif, assurance-vie, bourse, scpi …
  • de bénéficier d’une constante attention sur l’actualité financière, fiscale ou juridique adaptée à votre propre situation.

Après  25 ans d’expériences complémentaires dans les domaines d’abord juridique, de l’assurance, puis financier, fiscal et  immobilier, j’ai  une vision périphérique sur ces sujets qui m’autorise à anticiper ces problématiques futures et  vous guider  fil du temps.

 

Grâce à notre contrat exclusif « CAP » : Contrat d’Accompagnement Patrimonial global sur la durée,

Je propose  2 à 4 visites par an selon les besoins, afin :

-d’ajuster les solutions choisies en fonction des changements personnels, de l’étendue de votre patrimoine et de votre tempérament d’investisseur

-de vous offrir une Revue de Presse, sélectionnant des articles pertinents sur les thèmes patrimoniaux

-de vous former simplement sur le fonctionnement concret des placements proposés ou utiles à vos objectifs

-d’animer un sujet patrimonial vous concernant tel que la retraite : comment la calculer, l’anticiper, l’améliorer ?

 

En résumé, c’est de :

vous informer,

vous former,

vous suivre

par une écoute et mise à jour régulière indispensable dans le temps.

 

Patrick JULIEN

Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant  à NANTES et RENNES

Dirigeant d’OPTIMIS PLACEMENTS,

Construisez votre avenir au fil du temps.

Les 7 questions essentielles pour votre épargne

870x489_livretaFace à la baisse inévitable des placements financiers sans risque, Les interrogations utiles et les bonnes attitudes pour investir et  booster votre épargne

l’ article de Laurence Delain des ECHOS en pièce jointe , tiré de la prochaine revue de presse OPTIMIS PLACEMENTS

« Les 7 questions essentielles à se poser pour votre épargne »

Face à une conjoncture inédite de taux bas qui bouleverse leurs repères, les Français, dont le taux d’épargne est parmi les plus élevés d’Europe, ne savent plus à quel saint vouer leurs placements !
Doublement désorientés par des placements sécurisés qui ne rapportent plus rien et une Bourse susceptible d’effacer en quelques semaines les gains d’une année, les épargnants ont en général deux réflexes : gonfler leurs comptes courants et, s’ils en ont les moyens, investir dans la pierre.

Lire la suite sur le site des échoshttp://patrimoine.lesechos.fr/placement/epargne/0211353099797-les-7-questions-essentielles-pour-votre-epargne-2033141.php?4OJ76WUyUOUPch7R.99

Ecouter, prioriser les besoins, définir son tempérament, proposer et ajuster

Par  OPTIMIS PLACEMENTS, votre Conseiller Financier Indépendant (Conseiller en Investissements Financiers)

POUR VOUS GUIDER au fil du temps

BREXIT, quelles perspectives et conséquences pour l’avenir ?

Voici un article des Echos extrait de la revue de presse que reçoivent les clients CAP (Contrat d’Accompagnement Patrimonial) d’OPTIMIS PLACEMENTS
Après une semaine houleuse suite au BREXIT, quelles perspectives et conséquences pour l’avenir devraient suivre cet événement ? Le point dans différents domaines ….

A lire ici > www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211084298628-bourse-les-six-themes-qui-vont-guider-les-marches-au-second-semestre-2011141.php?hRJc0J1oTeK1VtfU.99

Pour tout complément d’information , contactez Patrick Julien votre conseiller financier à Nantes et à Rennes.

Immobilier : trois solutions pour financer votre retraite

île FeydeauVoici un article des Echos extrait de la revue de presse que reçoivent les clients CAP (Contrat d’Accompagnement Patrimonial) d’OPTIMIS PLACEMENTS, il présente 3 formules d’investissement couramment employées afin de se procurer des revenus pour financer sa retraite :   l’immobilier locatif, les SCPI et la vente en viager. Pour chacune, il donne un aperçu de leurs perspectives de rendement et de leurs avantages et inconvénients.

A lire ici > http://patrimoine.lesechos.fr/immobilier/location/021805404100-immobilier-3-solutions-pour-financer-sa-retraite-1211021.php

Pour tout complément d’information , contactez Patrick Julien votre conseiller financier à Nantes et à Rennes.

 

Les meilleures stratégies pour votre future retraite

Suite aux récentes discussions pour financer  les retraites complémentaires, voici un article des Echos qui vous permet de vous poser les vraies questions et de vous aider à définir les stratégies gagnantes pour passer un retraite sereine et dynamique.

Avec OPTIMIS PLACEMENTS , adaptez et ajustez dans le temps ces bons remèdes.

Patrick JULIEN
Conseil en investissements Financiers

http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/retraite/021436981965-les-questions-essentielles-pour-bien-preparer-sa-retraite-1171727.php

OPTIMIS PLACEMENTS CHEZ RED STAG A CHOLET !

Red Stag Cholet Work Centre Patrick Julien - Matthieu Barré Red Stag Cholet Entreprise

OPTIMIS PLACEMENTS s’est arrêté à Cholet pour retrouver Matthieu Barré, coach professionnel, fondateur et gérant du cabinet TENZING [coaching de dirigeants], qui lui a fait visiter le Work Centre RED STAG de Cholet. J’ai apprécié plus qu’une pépinière, un lieu de travail ouvert et l’organisation d’échanges constructifs réguliers entre entrepreneurs de tous horizons.

RED STAG, Work Centre d’entreprises à Cholet

C’est ce principe de bienveillance et de collaboration que j’encourage tout particulièrement.

Patrick JULIEN

 

Pourvu que ça baisse !

epargne régulièreRappel : vous avez trois secteurs pour valoriser un patrimoine

  • l’immobilier
  • l’assurance vie
  • la bourse

Actuellement , le secteur qui rapporte le plus, ce sont les actions
et demain ?
Trois attitudes complémentaires à adopter, dans cet article la première que je vous propose :
Après une hausse importante les gens ont tendance à vouloir replacer en actions en un coup , est-ce la bonne strategie ?
si ça continue de monter : oui
mais si ça baisse ? :
Par exemple de -20%, -33% et -50% , puis remonte jusqu’à retrouver la valeur initiale au bout d’un an;

Placements boursiers : la Théorie du Sourire

Exemple : si vous placez en une seule fois 7.000 euros , au bout d’un an, vous récupérez votre somme; si vous placez 7.000 euros en 7 fois sur cette période vous gagnez 9.500€ (1+1,25+1,5+2+1,5+1,25+1= 9,5 parts x 1.000€)  soit  35 % de plus-value .Pourquoi ? Car pour le même effort d’épargne lissé sur un an , vous avez acheté plus d’actions quand leur valeur était en baisse;

Conclusion pourvu que ça baisse !
Adoptez la théorie du grand sourire,
Quoiqu’il arrive, avec Optimis Placements , vous serez toujours gagnant !

Patrick JULIEN

pour OPTIMIS PLACEMENTS

Page 1 of 212»
2016 © OPTIMIS PLACEMENTS Mentions Légales